Collections

Collection

Management & Prospective

Toutes les parutions

Collection

Chemin(s) des possibles

Toutes les parutions

Revues

Revue

RMA Santé

Toutes les parutions

Revue

RMA Pedagogia

Toutes les parutions

Articles récements publiés

Tous les articles

Les Urban Living Labs : de l’expérimentation urbaine à la déterritorialisation de l’innovation locale

ORILLARD Florence, PUEL Gilles, FAUTRERO Valérie

Notre recherche centrée sur les enjeux territoriaux des Urban Living Labs (ULLs) tente d’éclairer la dynamique des mouvements de territorialisation et déterritorialisation des innovations et des changements d’échelle. En ce sens, elle vise à compléter un manque dans une littérature académique qui tend à se focaliser sur les processus et la performance de l’innovation, plus que sur ses liens avec les lieux et les territoires. Basée sur la méthode de l’étude de cas, notre recherche met en évidence que l’écosystème de l’ULL favorise le changement d’échelle de l’innovation et sa déterritorialisation et s’accompagne par l’évolution de l’identité de lieux de l’ULL, qui s’estompe au profit des territoires de projets d’innovation et de leur diffusion.

Crises et sensemaking dans un réseau territorialisé d’organisations : Le cas des tierslieux corses

MILLET Morgane, LUISI Graziella, LAMETA Nathalie, IGLESIAS Anne, BOURBOUSSON Céline

Cet article interroge la création de sens au sein d’un réseau territorialisé d’organisations. Nous nous intéressons plus spécifiquement à ce phénomène en contexte de crise et proposons une étude de cas sur le réseau des tiers-lieux corses. À travers une méthodologie de cas enchâssés, nous montrons que l’acteur tiers joue un rôle déterminant dans le cas d’un choc de l’ignorance, tandis que le sensemaking se fait plus collectif dans une situation de choc de la confusion.

Redynamisation organisationnelle des Tiers- Lieux Culturels ou comment développer leurs capacités dynamiques ? Cas de La Friche la Belle de Mai

DECHAMP Gaëlle, HORVATH Isabelle

À partir du cas de La Friche la Belle de Mai, Tiers-Lieu à dimension culturelle, artistique et sociale, nous mobilisons la théorie des capacités dynamiques pour comprendre le potentiel de redynamisation organisationnelle des Tiers-Lieux Culturels. La recherche met en lumière les microfondations nécessaires à la construction de nouvelles capacités dynamiques selon un processus transformatif organisationnel.

Les facilitateurs de tiers-lieux, entre tensions de rôle et stratégies d’ajustement : une étude exploratoire en tiers-lieux ruraux

URASADETTAN Jennifer, GLEMAIN Pascal

Cette recherche met l’accent sur une figure peu étudiée jusqu’alors des tiers-lieux : celle du facilitateur. Nous cherchons, en nous centrant sur la variété des missions occupées (animation de communauté, administration du lieu, communication commerciale, aménagement physique des lieux) et sur leur diversité (certaines missions relèvent de la logique du management, tandis que d’autres font référence à de la créativité et du contact) à voir comment les facilitateurs agissent pour diminuer les tensions de rôle auxquels ils font face. Nous émettons l’idée que les facilitateurs adoptent des stratégies d’ajustement centrées sur la tâche plutôt que sur l’émotion pour répondre à ces tensions de rôle. Les résultats du terrain (étude de neuf tiers-lieux et de leurs facilitateurs) nous permettront de formuler des préconisations pour mieux faire face à ces tensions de rôle.

Télétravail à domicile : comment immuniser les collaborateurs face à la cyber épidémie ?

DIARD Caroline, DUFOUR Nicolas

Avec la pérennisation du télétravail et l’utilisation accrue d’outils en réseau, les organisations affrontent des risques émergents : cyber attaques, vol de données, fraude interne. Comment lutter contre cette épidémie émergente et prévenir ces cyber risques ? Nous analysons ces risques avec une étude qualitative dans une compagnie d’assurance-vie et démontrons la nécessité de développer une protection renforcée, de sensibiliser les collaborateurs grâce à une forte implication des managers.

Reprise externe d’une PME : engagement social, sociétal et environnemental du repreneur comme facteurs de construction de sens en période post-reprise

MAZARI Lyes, MOUHLI Karim

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et la reprise d’entreprise apparaissent comme deux défis majeurs auxquels sont confrontées les PME françaises (Mazari et al., 2019), cet article suggère de s’intéresser aux pratiques de RSE initiées par les repreneurs externes de PME. Il propose d’explorer le potentiel d’un mode de management orienté RSE comme un facilitateur de construction de sens post-reprise. Plus précisément, nous cherchons à déterminer si l’introduction d’un mode de gestion RSE favorise la compréhension par les salariés du changement causé par l’arrivée d’un nouveau dirigeant, et si oui, par quels moyens. Les résultats mettent en évidence différents facteurs attachés à un engagement RSE du repreneur comme facilitateurs de la construction de sens autour de son projet par les salariés. À partir des facteurs informationnels, organisationnels et stratégiques mis au jour nous avons élaboré un modèle fondé sur le processus de sensemaking comme condition et soutien à l’émergence d’un nouveau système d’actions organisées.

Développement de l’IA et questions éthiques : passage d’une perspective statique à une perspective dynamique

LISSILLOUR Raphael, BRAUNE Eric, SAHUT Jean-Michel

L’utilisation éthique de l’IA dans les organisations pose de nombreux défis qui nécessitent que les parties prenantes débattent et expriment les valeurs relatives à leur position éthique. Ces débats donnent lieu à des tensions entre l’idéal de délibération inclusive issu de l’éthique du discours de Habermas, et la conception bourdieusienne de débats se déroulant dans des champs structurés avec des relations de pouvoir entre des parties prenantes concurrentes et inégales. En analysant 137 documents provenant de 21 pays, nous avons pu cartographier les facteurs influençant la prise en compte des questions d’éthique commerciale qui se posent au cours des deux principales étapes du développement d’un système d’IA, à savoir l’étape de sa conception et l’étape de son utilisation. Ensuite, nous élaborons trois dispositifs techniques pour résoudre les questions éthiques et les discutons à la lumière de la tension entre les conceptions idéales et pratiques des débats requis pour une utilisation éthique de l’IA.

L’avantage de l’intelligence artificielle et de la prise en compte du sentiment des investisseurs dans la prévision des prix du pétrole en période de crise

HAJEK Petr, HIKKEROVA Lubica

Jusqu’à présent la littérature s’est intéressée au pouvoir explicatif du sentiment des investisseurs sur le prix des actifs, mais pas de sa capacité à prévoir les prix. Cet article s’appuie sur l’intelligence artificielle, et plus spécifiquement sur quatre méthodes d’apprentissage automatique (machine learning) de pointe, issues de la littérature, pour prévoir le prix du pétrole brut WTI à l’aide d’un indice de sentiment avec une attention particulière sur la crise de Covid-19. En effet, les périodes de crise, en raison des niveaux importants de volatilité des prix, limitent en général les capacités de prévision des modèles économétriques. Les résultats empiriques démontrent les performances en termes de prévisions des quatre algorithmes d’apprentissage automatique utilisés, mais cette fois dans un contexte plus large car nous avons également obtenus de bonnes performances de prévisions du prix du pétrole pour des situations de crise. Ils suggèrent également que l’effet significatif du sentiment basé sur les nouvelles sur la performance prédictive de nos modèles est particulièrement fort pendant cette période de Covid-19, tout comme il l’était pendant l’éclatement de la bulle Internet.

Intelligence Artificielle : que dit la recherche récente ? Une approche combinée bibliométrique et textuelle

FUHRER Chantal

L’objectif de cet article est de faire une synthèse de la littérature récente sur l’Intelligence Artificielle dans le domaine des systèmes d’information en identifiant les 200 articles les plus importants provenant des 56 principales revues spécialisées de ce domaine. L’étude a été réalisée conformément à la méthode PRISMA (Preferred Reporting Items for Systematic Reviews and Meta-analysis), combinée aux techniques d’Analyse des Données Textuelles. Les principaux résultats sont : 1) quatre courants de recherche principaux sur l’Intelligence Artificielle : académique, technique, usage et finalité ; 2) l’analyse des résumés des articles donne un meilleur aperçu que celle des titres et des mots clés ; 3) une inégale répartition entre les articles à orientation académique (41 %), ceux axés sur les techniques (24 %) et ceux sur les finalités (18 %). Les articles pratiques sont légèrement moins nombreux ; 4) les thèmes des résumés et des titres convergent pour montrer une opposition entre l’orientation académique et pratique des articles examinés ; 5) il y a une relation significative entre les facteurs d’impact des articles et leur orientation thématique : les articles pratiques ont un facteur d’impact moins élevé. Les articles à orientation recherche académique ont les facteurs d’impact les plus élevés.

Impact de l’intelligence Artificielle dans les services clients

BILLOT Romain, CONTI Sophie, BAUDIER Patricia

Cet article analyse les impacts de l’intelligence artificielle sur les services clients, leurs employés et leurs clients. L’analyse de la littérature a permis aux auteurs de synthétiser six sujets principaux. En parallèle, une approche qualitative a été choisie en réalisant 15 entretiens semi-directifs avec des responsables de service clients de différents secteurs utilisant des solutions d’IA. Cette recherche comporte trois volets : 1) une analyse documentaire et une synthèse des principaux résultats ; 2) une description de la réalité des solutions d’intelligence artificielle et leur utilisation par les praticiens ; 3) les limites identifiées afin de proposer des orientations pour les recherches futures. Les solutions d’intelligence artificielle offrent des fonctionnalités fragmentées et les praticiens disposent de peu d’indications sur la meilleure façon de les mettre en œuvre.

Comment un serious game peut-il améliorer l’engagement et l’expérience d’une prise en charge hospitalière d’enfants ? Le cas du « Héros, c’est toi »

MINCHELLA Delphine, VINCOTTE Edouard, JOFFRE Clémence

Notre recherche propose de s’intéresser aux mécanismes à l’œuvre à l’intérieur d’un serious game déployé en milieu hospitalier. Nos résultats mettent en avant l’importance de la combinaison de plusieurs facteurs tels que l’hypnose médicale, le floutage entre la réalité et le jeu, et une connaissance fine du déroulé de la procédure. Cet article contribue aux recherches sur la coproduction de soin et s’inscrit dans le champ des transformative service research.

Fablabs, espaces potentiels de fabrication

MAYNADIER Boris

Cette recherche questionne la forme de créativité alternative qui s’élabore au sein d’un fablab, en l’abordant comme « espace potentiel ». Un fablab est étudié à l’aide d’une observation ethnographique d’une durée d’un an. Il se révèle non seulement comme un espace de création et de fabrication, mais comme l’espace potentiel d’un désillusionnement vis-à-vis des logiques dominantes de la société de consommation, de par son triple dispositif socio-technique, spatio-temporel et autopoïétique-distribué. L’article discute des implications de cette forme d’espace potentiel pour les entreprises et les collectivités territoriales.

Qui sommes-nous?

La revue Management & Avenir est classée HCERES (rang B), référencée HARZING et reconnue comme une des revues généralistes de référence en gestion par le classement FNEGE/CEFDG (rang 3). Elle a été créée en 2004 par Luc Boyer et Aline Scouarnec dans le but d’apporter sa contribution à la Recherche, parallèlement aux revues en gestion déjà existantes et sans doute, trop peu nombreuses, alors même que le nombre de chercheurs en gestion est en constante augmentation. Or la valeur d’une recherche se juge, pour l’essentiel, à la qualité de la communication qu’elle doit générer.

Son ambition

Publier des articles originaux de chercheurs en gestion, d’enseignants et de responsables d’entreprises et d’organisations. 

Son objectif

Permettre aux enseignants-chercheurs de communiquer, d’échanger et de soumettre à la critique leurs réflexions et leurs recherches sur l’entreprise et les disciplines de la gestion.

Son lectorat

Elle s’adresse aux enseignants-chercheurs et étudiants en sciences de gestion ainsi qu’à un large public de gestionnaires désireux de se tenir au courant de l’évolution des sciences, techniques et pratiques de gestion.

La revue Management & Avenir est une revue généraliste qui publie des articles indépendants et des cahiers spéciaux sur les thèmes suivants :

– les ressources humaines
– la logistique
– la stratégie
– le management
– la finance
– le marketing
– la gouvernance
– l’information et la communication
– la pédagogie


La revue Management & Avenir
 est composée :

– d’un comité d’orientation et de rédaction
– d’un comité de lecture

composés de professeurs des universités et de docteurs HDR (voir rubrique “La gouvernance“)


La revue Management & Avenir
 publie 6 numéros par an. Chaque numéro comporte :

– environ 7 articles indépendants (15 pages maximum)
ou
– 3 articles indépendants et un cahier spécial qui comprend en général 4 articles (de 12 à 15 pages chacun).


La revue Management & Avenir
 est disponible sur le site de Cairn

Charte éthique de la revue Management & Avenir