Chemin(s) des possibles

Pourquoi la collection « Chemin(S) des possibles » ?

dirigée par François Silva

Cette collection a pour ambition d’éclairer les « Chemin(s) des possibles » en s’inspirant de l’attitude prospective de Gaston Berger « voir loin, voir large, analyser en profondeur, prendre des risques et penser à l’homme » pour désigner l’attitude prospective.

Au regard de l’ensemble des transformations du monde, et en particulier celui du travail, nous voulons proposer par ces livrets aux lecteurs de faire ce « pas de côté », indispensable pour penser l’avenir. C’est dans cet esprit que cette collection permettra à des auteurs de proposer des textes rétrospectifs et/ou prospectifs permettant de mieux comprendre au travers d’apports bien souvent interdisciplinaires ce qui se joue aujourd’hui dans le monde du travail. Ce qui correspond à des transformations profondes de notre société qui s’instillent lentement correspondant souvent à des micro-changements souvent peu lisibles. Il convenait donc de penser une collection permettant de mieux les éclairer.

Dans un premier temps, nous allons l’appliquer au monde du commerce en miroir aux mutations majeures de notre monde nécessitant des vigies pour nous aider à les décrypter.

Ainsi, ostensiblement, les pratiques commerciales évoluent et se transforment comme dans un conte d’Andersen, où chaque jour un cheveu blanc apparaissant sur la tête du roi, un oiseau lui enlève. Années après années, le jeune et beau adulte vieillit et in fine devient un vieillard chauve. De la même façon, le commerce dans les sociétés humaines se transforme lui aussi lentement jusqu’au jour où l’accumulation des micro-changements fait basculer le monde ancien vers un nouveau paradigme.

Pour comprendre ces transformations dans le monde du commerce, il est nécessaire de travailler tant sur de nouveaux champs conceptuels que sur une nouvelle grammaire. Ainsi, le dictionnaire de l’Académie Française est passé de 32 000 mots dans les années 30 (1930) aux années 90 (1990) à 60 000 mots. Durant ces 70 dernières années, un mot nouveau est apparu en moyenne chaque jour, soit au total 28 000 mots nouveaux, pour désigner les pratiques, activités, techniques, objets, matériaux nouveaux apparaissant. C’est ainsi que tous les champs de notre société, dont le commercial, sont en train de vivre des transformations inimaginables voilà quelques années, conséquences des mutations majeures en géostratégie, technologie, sanitaire, environnement… Pour vraiment les comprendre il faut se rappeler qu’un changement de paradigme correspond aussi à une révolution des esprits et de la pensée.

C’est le cœur de chacun des livrets des « Chemin(S) des possibles » : faire comprendre l’émergence d’un corpus et d’une pensée renouvelée concernant le commerce. Chaque lecteur va pouvoir prendre du recul sur le commerce dans diverses dimensions : le relationnel, le management, l’éthique, le numérique… Ainsi, nous allons offrir aux lecteurs des éléments de réflexion lui permettant d’acquérir de nouvelles grilles de lecture pour saisir les nouvelles réalités émergentes.

Si l’orientation première de cette collection est le commerce, elle pourra ensuite accueillir d’autres thématiques toujours en lien avec le fil rouge de la collection : éclairer un sujet en faisant ce « pas de côté », indispensable à la posture prospective !

4 résultats affichés